Les bons commerciaux ont-ils toujours la grosse tête ?

Les bons commerciaux ont-ils toujours la grosse tête ?

L’arrogance se définit par une fierté qui se manifeste par une insolence méprisante et un comportement hautain.

La docilité quant à elle, est souvent appréciée du manager qui a lui-même le leadership, qui trouve plus de facilités à diriger une troupe de commerciaux dociles.

Alors, faut-il être humble, docile ou arrogant lorsqu’on veut réussir sa carrière de commercial ?

 

Il est souvent dit que pour réussir professionnellement, il faut savoir rester humble, être fier de soi, mais de ne pas le crier sur tous les toits. De plus, Les managers peuvent s’inquiéter et ne pas savoir comment gérer de telles personnalités.

 

Cependant, le caractère compétitif du commercial fait qu’il est souvent arrogant. Bien sûr il y a sans doute des exceptions, mais les meilleurs vendeurs sont rarement introvertis quant à leur réussite, la réalité, c’est qu’ils sont prétentieux. En effet, l’humilité n’est pas la qualité première à rechercher chez un commercial. Et surtout en temps de crise, où la compétition est intensifiée ! Ils sont donc fiers de leur réussite et le disent au grand jour afin de déstabiliser gentiment leurs adversaires. Cette arrogance peut être aussi une forme de conviction pour le commercial, le fait de croire en lui, de paraître sûr de lui le rendra plus fort, c’est un trait de caractère très masculin. Par exemple, quand un boxeur va défier le détenant du titre, fait-il preuve d’humilité ?

Les commerciaux se doivent d’avoir confiance en eux, ils doivent être influents face à leur client. Pour être influent, il faut avoir le dessus sur l’autre personne, ce qui transforme l’influenceur en quelqu’un de charismatique.

 

Pour conclure, il faut savoir doser son comportement, ses mots et ne pas se faire détester de ses collègues de travail, exactement comme dans la vie personnelle. Néanmoins, ceux qui font la différence sont ceux qui laissent des traces, qui marquent les esprits, qui contournent les règles établies, qui changent les codes. Il faut savoir montrer sa différence, son potentiel à ses clients et surtout à son employeur.