5 astuces pour une pause réussie

 
L’importance de la pause au travail n’est plus à prouver. Les addicts au travail, ceux qui ne prennent jamais le temps de souffler ou de ralentir, prennent le risque de s’épuiser sans voir leur productivité augmenter. A l’inverse, tout ce qui permet de diminuer la pression et de se détendre est bon à prendre pour garder intacte votre envie de travailler. Il est en particulier recommandé aux employés qui passent leur journée de travail devant l’ordinateur de prendre des pauses régulièrement, car la position assise associée à la luminosité de l’écran a des effets directs sur la fatigue et la productivité. Voici donc 5 techniques pour profiter de vos pauses et reprendre vos tâches plus motivé que jamais.

 

1. Mettez une limite à vos plages de travail
Pour rester motivé, évitez de travailler plus de 1h30 d’affilée, ce qui correspond à la durée moyenne d´un cycle de concentration. Il a été observé que les personnes les plus productives ont généralement des sessions de travail à 90 minutes. Au-delà, leur attention décline et ils estiment préférable de faire un break.
 
2. Ne restez pas assis à votre bureau
Difficile de faire une vraie coupure en restant enfoncé dans votre siège comme les deux heures précédentes. Levez-vous de votre chaise, n’hésitez pas sortir prendre l’air pour oxygéner votre cerveau, ou aller tout simplement vous changer les idées dans le salle de repos. Changez d’environnement a une importance capitale dans la capacité de votre esprit à récupérer avant de reprendre plus efficace et motivé qu’auparavant. 
 
3. Prenez le temps
Une pause ne sera efficace que si vous vous donnez vraiment le temps de souffler et que votre cerveau a l’impression d’une coupure par rapport à vos activités précédentes. Evitez donc de rejoindre vos collègues à la machine à café 15 minutes après tout le monde si vous êtes à chaque fois le premier reparti. Passez à autre chose pendant quelques minutes. Des études sur la productivité au travail montre qu’une pause ne doit jamais descendre en dessous de dix minutes, le temps nécessaire à votre cerveau pour décrocher.

 

4. Apprenez à ne rien faire
Ne rien faire constitue la manière la plus sûre de faire une pause efficace et de reprendre le travail bien concentré. Des études récentes en psychologie cognitive confirment les bienfaits des pauses au travail sur la concentration. Elles montrent notamment que l’activité cérébrale dans les zones du cerveau liées à la concentration est présente même lorsque l’individu ne fait rien. Il s’agit d’un état d’ « errance mentale », qui régulièrement atteint, permet un gain d’énergie et de disponibilité. Ne rien faire, regarder par la fenêtre, écouter de la musique, constituent autant de vraies pauses, qui seront plus efficaces qu’une consultation de vos mails ou de votre téléphone.
 
5. Optez pour la sieste !
Quoi de mieux pour opérer une véritable coupure que de vous endormir quelques dizaines de minutes ? Le sommeil est un facteur important d’efficacité. Tony Schwartz, expert en psychologie de la productivité, intervient ainsi en entreprise pour proposer des siestes de 20 à 40 minutes. Il est possible d’aller jusqu’à 90 minutes, soit un cycle de sommeil complet. Si ce n’est pas possible dans votre entreprise ou qu’il n’y a pas les équipements adaptés, des techniques de relaxation et de méditation, assis les yeux fermées dans votre fauteuil, sont également très efficaces.